Version Bêtaen savoir +

24h/24, 7j/7

Livraison gratuite à partir de 7000 XPF

Proudly Tahitian

Le plastique, ses conséquences et les alternatives !

article sur le plastique

Pourquoi est-ce que le plastique est considéré comme polluant ?

  • La production du plastique est un processus nécessitant l’usage de ressources naturelles non renouvelables : pétrole, gaz naturel ou charbon.

  • La production du plastique est très énergivore et gourmande en eau : distillation, cracking, polymérisation, ajout de plastifiants, ajout d’additifs et façonnage.

  • Tous les plastiques ne se recyclent pas ! Par exemple, parmi les sept catégories, seuls le PET et le PEHD sont recyclés en France. Et, l’Europe recycle à peine 25% des plastiques qui pourraient l’être... 

 

De plus, une fois à la décharge, le plastique continue de polluer pendant plusieurs centaines d’années... le temps nécessaire à sa décomposition. 

Quelques chiffres :

  • un briquet met 100 ans à se décomposer,
  • une serviette hygiénique 450 ans à se décomposer,
  • un sac en plastique 450 ans à se décomposer,
  • une bouteille d’eau peut mettre jusqu’à 1000 ans avant de complètement disparaître.

 

  

 

Quels sont les différents types de plastique et leurs risques sur notre santé ? 

Il existe 7 grandes typologies de plastiques : 

  1. Polyétéphtalate d’éthylène (PET)
  2. Polyéthylène de haute densité (PEHD ou HDPE)
  3. Polychlorure de vinyl (PVC)
  4. Polyéthylène de faible densité (PELD ou LDPE)
  5. Polypropylène (PP)
  6. Polystyrène (PS)
  7. Autres dont le polycarbonate (PC)

tableau typologie des plastiques

 

 

Des centaines d’études scientifiques pointent du doigt la dangerosité pour la santé, des additifs habituellement présents dans le plastique. Parmi eux on peut souligner :

  • Le bisphénol A (BPA) peut se retrouver dans des plastiques de type 7, particulièrement dans les biberons. Il est cancérigène et interdit dans plusieurs pays... mais pas encore la France.
  • Les DEHA et DEHP sont des additifs plastifiants aussi considérés comme liés à de nombreux types de cancers. On les retrouve uniquement dans le PVC.
  • Le styrène se trouve "naturellement" dans le polystyrène. Il peut attaquer le cerveau et le système nerveux.

 

Certaines de ces  substances sont  des perturbateurs endocriniens. Cela signifie qu’elles imitent le comportement des hormones. Ainsi, même dans des quantités minuscules  (parties par milliards) elles peuvent produire de graves mutations cellulaires chez les deux sexes. Les foetus et les enfants sont particulièrement sensibles à la perturbation endocrinienne. 

 

Le PET (Polyétéphtalate d’éthylène)

S'il est actuellement le plastique le plus recyclable, plusieurs études montrent que ce plastique libère des perturbateurs endocriniens (pouvant provoquer : diminution de la qualité du sperme, fréquence accrue de certaines anomalies du développement du tractus génital, augmentation de l’incidence de certaines pathologies hormono-dépendantes). Une récente étude italienne à notamment démontré qu'au delà d'un certain temps de stockage de l'eau dans une bouteille en PET, un phtalate probablement cancérigène pourrait s'y développer. 

 

Le PEHD (Polyéthylène de haute densité)

Ce type de plastique représente 50% du marché et se retrouve dans les bouteilles de jus de fruits, de détergents. Il est opaque ou translucide, rigide, résistant aux chocs, étanche, imperméable aux corps gras et barrière aux produits chimiques. 

Le PEHD est recyclable. Les bouteilles en plastique sont broyées pour former des granules, qui seront retransformés en emballages type arrosoirs, canalisations, bacs à fleurs...

 

Le PVC (Polychlorure de vinyle)

Plastique utilisé dans de nombreux produits de consommation courante qui se recycle certes, mais qui n'est pas recyclable dans les poubelles de tri pour les déchets ménagers. Les emballages en PVC doivent être amenés à la dechetterie. 

Le PVC est fabriqué à partir de chlore extrait du sel gemme ou marin (pour plus de 50% de sa composition) et d'éthylène en provenance du pétrole.

Le Chlorure de PolyVinyle (PVC) est produit à partir de pétrole ainsi que de chlorure de sodium et nécessite l'ajout d'une cinquantaine d'additifs chimiques pour être stabilisé. Sa fabrication est assez complexe et pose de nombreux problèmes car le chlorure de Polyvinyle est cancérigène. Certains additifs ajoutés sont eux aussi des substances toxiques comme le plomb ou le cadmium. Ces additifs s'échappent du PVC lors de son utilisation, mais aussi lors de son élimination. En raison de ces nombreux dangers le recyclage du PVC est donc impossible et certaines personnes inconscientes ou mal informées n'hésitent pas à les brûler et créent ainsi une pollution et un danger important pour notre environnement.


Le PELD (Polyéthylène de faible densité) 

Plastique souple, résistant aux chocs, imperméable à l'eau. Il est utilisé pour les sacs poubelles, bâches, sacs de congélation, sacs réutilisables... Le PELD n'est pas recyclable dans nos poubelles de tri.

Le PP (Polypropylène)

plastique opaque, résistant aux chocs, imperméable à l'eau, à certains produits chimiques et aux arômes. Il est utilisé pour des produits type vaisselle en plastique, emballage de beurre ou de margarine, pots de yaourts, récipients alimentaires réutilisables... 

Le polypropylène de grade injection est très facilement recyclable, par contre le PP de grade film est au contraire beaucoup plus délicat à recycler, surtout s’il est imprimé.

En théorie, le polypropylène n’est pas toxique. C’est pourquoi on le retrouve souvent dans les emballages alimentaires. Mais l’ajout de certains additifs pour rendre le plastique plus solide, moins cher ou lui donner de nouvelles propriétés, pose quelques incertitudes quand ces produits chimiques peuvent migrer du plastique vers les aliments. Pour éviter de retrouver des produits chimiques dans la nourriture, il est déconseillé d’utiliser un récipient en plastique pour réchauffer des aliments au four à micro-ondes.

 

Le PS (Polystyrène)

La durée de vie de PS dans la nature avant dégradation complète est de mille ans.
Le principal problème de la dissémination de polystyrène expansé dans l’environnement est qu’il est la cause de la mort d’animaux marins (tortues, oiseaux, etc.) qui l’ingèrent par méprise avec des proies. Il n’est pas directement chimiquement toxique, mais obstrue leur tube digestif et provoque leur mort...

Le polystyrène se recycle facilement par granulation, dissolution ou reprécipitation. Mais, il n'est pas recyclable directement dans les poubelles de tri !

De plus, ce plastique peut relâcher du styrène, suspecté d'être cancérigène.


Le PC (polycarbonate)

Surtout utilisé pour fabriquer des objets durs en plastique, le polycarbonate dégage du bisphénol A (BPA) qui a une influence prouvée sur le développement de nos hormones : ils ont un effet sur nos oestrogènes. Il peut provoquer à long terme des cancers de la prostate et du sein.

 

pollution plastique

 

Les alternatives au plastique 

La meilleure solution est la plus simple : éviter le plastique à usage unique, en particulier pour des usages superflus, les produits jetables qui créent beaucoup de déchets et les objets en contact avec nos aliments et nos boissons.

Dites non aux sacs plastiques. Emportez vos propres sacs quand vous allez faire du shopping.

Dites adieu à l’eau en bouteille. Lorsque vous sortez, emportez une bouteille réutilisable en acier inoxydable ou en verre avec vous.

Évitez les récipients en plastique: achetez en vrac si vous le pouvez et choisissez vos contenants en verre, ou encore métal, dès que vous pouvez.

N’utilisez pas de plastique pour stocker ou chauffer les aliments. Il est temps de vous débarrasser de vos vieux récipients en plastiques qui vous empoisonnent depuis des années. 

Évitez les aliments en conserve. L’intérieur des boîtes métalliques contient un revêtement en plastique pouvant contenir du bisphénol A ou d’autres perturbateurs endocriniens.

Dites adieu aux rasoirs jetables. Utilisez un rasoir en métal avec des lames remplaçables. En plus de réduire votre consommation de plastique vous réduirez votre budget rasage.

Dites adieu aux briquets jetables. Achetez quelques briquets rechargeables en métal, bien plus économiques et esthétiques.

Dites bye bye aux pailles. Demandez des boissons sans paille ou utilisez une paille réutilisable en acier ou en verre. 

Évitez les verres, les assiettes et les couverts en plastique lors des fêtes ou des événements . Prenez vos propres ustensiles si vous allez à un événement où il peut y avoir du plastique jetable. Si vous voyagez, optez pour une lunchbox, une bouteille réutilisable, un mug en inox.. 

Achetez votre nourriture en vrac et évitez les emballages. Emportez vos propres contenants pour faire vos courses au magasin.

Évitez les produits de nettoyage en récipients plastiques. Utilisez du bicarbonate de soude, du vinaigre, du savon, des huiles essentielles, des noix de lavage naturelles pour faire la lessive … Des options bien meilleure pour la planète et pour votre santé. 

 

Les alternatives sur Try Tahiti 

Sur TRY Tahiti, vous trouverez des alternatives eco-friendly à ces produits du quotidien qui sont habituellement fabriqués en plastique...

Nous livrons dans toute la Polynésie française et gratuitement à partir de 7000XPF.

 

Sacs réutilisables en coton
A la place des sacs plastiques, lors de vos courses utilisez plutôt des sacs réutilisables 100% en coton organique.
Lunchox en acier inoxydable

A la place des plats achetés en ville - bien trop souvent servi dans des contenants en plastiques - préparez vous plutôt un repas sain et équilibré dans une lunchbox en acier inoxydable. 

Kit Nomade
Pour éviter les verres, les assiettes et les couverts en plastique lors des fêtes ou des événements, prenez vos propres ustensiles, votre bouteille réutilisable et votre set de couverts en bambou !

 

 

 

Retrouvez, tous nos produits eco-friendly sur la boutique TRY Tahiti !
  • Jun 07, 2019
  • Catégorie: Try Tahiti
  • commentaires: 0
laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Panier
0
Aucun produit dans le panier.